Comment monter une clôture en bois en lames emboîtables ?

Pour délimiter votre jardin et vous protéger des regards indiscrets du voisinage, vous avez fait le choix de poser une clôture en bois constituée de lames emboîtables. Authentique de par le charme et la chaleur du bois, ce type de clôture se veut également solide et résistante aux aléas du temps, aux intempéries et aux attaques de champignons et d'insectes xylophages. De plus, elle est simple à poser. On vous explique toutes les étapes pour installer votre clôture modulable en lames de bois emboîtables. Il vous faudra toutefois l'aide d'une deuxième personne pour mener à bien cette pose de clôture.

De bonnes fondations pour une clôture solide

Pour une palissade en bois solide, il est nécessaire de prévoir de bonnes fondations, surtout si vous habitez dans une région ventée. C'est pourquoi il indispensable de prévoir des fondations en béton si vous voulez poser votre clôture en bois pour délimiter votre jardin. Planter le poteau directement dans le sol ou sceller le bois dans le béton étant impossible et fortement déconseillé, vous devez vous procurer des supports en acier galvanisé à sceller ou à planter. Ce sont ces supports en galva qui sont scellés dans le sol. Après avoir tracé très précisément l'emplacement de votre palissade en bois au sol à l'aide d'un cordeau, marquez l'emplacement des futurs poteaux à intervalles réguliers. Creusez des trous d'environ 30 cm de diamètre et 60 cm de profondeur et remplissez-les de béton dosé à 250 ou 350 kg/m3. Enfoncez ensuite vos supports de poteaux au marteau en veillant, avec un niveau d'angle, à respecter une bonne verticalité. Chaque fois qu'un poteau est scellé dans le béton, vérifiez attentivement l'alignement des autres poteaux en mettant bien les perçages perpendiculairement à la clôture. Enlevez les résidus de ciment qui peuvent consteller les supports de poteaux en galva. Le plus difficile de la pose de votre clôture est fait. Le reste est un véritable jeu d'enfant...

La fixation des poteaux

Pour votre palissade de départ, vous avez dû vous procurer des poteaux de départ en U, les pots de jonction en H et des poteaux d'angle. Avant de poser vos poteaux, mettez une petite cale en bois dans le support à sceller afin de laisser un peu de jeu pour l'écoulement des eaux pluviales et la dilatation naturelle du bois. Votre clôture n'en sera ainsi que plus résistante face aux aléas de la météo. Dès lors, vous pouvez installer votre premier poteau de départ en faisant coïncider la rainure avec celle des supports. Puis, vissez vos poteaux sur le support à sceller ou à visser déjà installé au sol en utilisant la visserie fournie, résistante à la corrosion.

La pose des lames

Une fois deux poteaux posés, vous pouvez insérer une première lame qui aura été découpée à la bonne dimension. Pensez à appliquer un produit de protection aux extrémités coupées. Pour qu'elle descende bien jusqu'au fond, vous pouvez faire une petite encoche à la scie sauteuse. Chaque lame sera enfoncée doucement avec un maillet. Achevez votre clôture par la lame de finition. Vous pouvez aussi insérer une lame ajourée qui limite la prise au vent. Chaque lame peut être assemblée aux poteaux avec des vis inoxydables. La solidité de votre clôture en sera renforcée. Dans les régions ventées, il est également possible de rajouter des renforts verticaux sur chaque segment de palissade.

La pose des chapeaux en pyramide

Des chapeaux en acier galvanisé destinés à protéger les poteaux de l'humidité doivent être posés en haut du poteau. Il suffit de les clouer sur le côté dans les trous prévus à cet effet. Enfoncez les clous de biais pour ne pas éclater le bois. Lorsque vos chapeaux sont posés, votre travail est terminé : vous disposez maintenant d'une magnifique clôture en lames modulables, parfaite pour votre jardin !

Nos derniers articles