Comment choisir et installer un carport ?

Lorsqu'on ne possède pas de garage, le carport est idéal pour mettre à l'abri sa voiture. Bien qu'il soit totalement ouvert, votre véhicule est en effet protégé de la pluie, de la neige et surtout de la grêle. Facile à installer et moins onéreux que la construction d'un garage, le carport est constitué de deux, quatre ou six piliers et d'un toit. Comme il existe différents modèles, nous vous expliquons comment le choisir et surtout le poser.

Les différents types de carports

Il existe essentiellement deux modèles d'abris de voitures ouverts. Il s'agit du carport adossé ou du carport autoporté. Suivant la configuration de votre extérieur et surtout vos besoins, vous avez le choix entre ces deux modèles. Le carport adossé s'installe contre une habitation ou un bâtiment quelconque, donc contre un mur porteur. Il dispose donc de seulement deux pieds, piliers ou portants et d'un toit monopente. Son emprise au sol est donc moindre. Le carport autoporté est indépendant et désolidarisé d'une construction en dur. Suivant sa superficie au sol, il dispose de quatre ou six poteaux. La toiture peut prendre différents formes : elle peut être plate ou arrondie, monopente ou bipente. Enfin, un carport peut abriter une, deux ou trois voitures, voire un camping-car, une caravane ou un véhiculaire utilitaire s'ils sont de grande hauteur.

Les différents matériaux utilisés pour un carport

La structure et la toiture du carport diffèrent. Vous ferez votre choix par rapport à votre budget mais aussi par rapport à l'esthétique de votre extérieur.

Le choix de la structure du carport

Le carport en bois est le modèle le plus couramment vendu, et ce pour de multiples raisons tout à la fois esthétiques, pratiques et économiques. Le bois est déjà un matériau écologique, qui plus est si le bois est issu d'une forêt certifiée FSC c'est-à-dire gérée durablement et protégée. Très solides, les carports en bois sont généralement fabriqués en pin sylvestre, un bois reconnu pour sa robustesse naturelle. Afin d'augmenter sa longévité et de le protéger efficacement contre les intempéries, l'humidité du sol, et les attaques biologiques de insectes xylophages et des champignons, le bois subit un traitement autoclave de classe 4 qui le rend imputrescible. Les poteaux en bois du carport ne nécessitent alors aucun entretien et sont inaltérables. Enfin, on choisit un carport en bois pour son esthétique. Le bois a en effet un aspect chaleureux, authentique qui lui confère un charme certain. De plus, le bois s'intègre facilement à toutes les décorations extérieures. Le carport en alu est plus léger et tout aussi solide. Il ne demande lui aussi aucun entretien et permet de créer des structures originales. Pour autant, il est nettement moins esthétique, et plus froid dans son aspect. Le carport en métal ou acier galvanisé est également très solide. Il est forcément plus lourd et donc plus difficile à poser. Il est très résistant à la corrosion.

Les différents revêtement pour la toiture

Il existe différents revêtements de toit de carport qui vont jouer sur la protection de votre véhicule. Le PVC ou polycarbonate : c'est le matériau le plus léger et qui se veut très solide. Il sollicite donc moins la structure sur laquelle il est installé. En outre, le polycarbonate est rigide, translucide et ne laisse pas passer les rayons UV. Il représente aujourd'hui un choix sûr pour la toiture de son abri de voiture. Les bardeaux bitumés sont également légers et résistants mais ils offrent une moins bonne imperméabilité vis à vis des intempéries. Ils peuvent être préférés pour leur esthétique, car ils peuvent s'intégrer facilement à votre habitation par exemple. La tôle plate ou ondulée est certes solide et résistante mais, esthétiquement parlant, elle n'est pas forcément très belle. Elle offre néanmoins une très grande protection vis à vis des grosses intempéries, comme la grêle.

L'installation d'un carport

Le carport s'installe sur un terrain préparé, plat et stabilisé afin de garantir l'équilibre de la structure. On peut éventuellement décaisser la surface au sol après avoir précisément repéré les emplacements des poteaux. Une couche de stabilisé peut être posée mais ce n'est pas obligatoire. Ensuite, pour fixer solidement les poteaux, il est nécessaire de couler des fondations de béton de 30 à 40 cm de côté afin que les poteaux résistent à la prise au vent. Comme il faut un temps de séchage, prévoyez ces travaux 2 semaines avant la pose du carport. Le jour de l'installation, il faut fixer les longerons sur les poteaux puis dresser les poteaux afin de les ancrer au sol. Ensuite, on met en place les traverses si le carport en dispose avant d'installer la toiture. Cette installation nécessite au moins la présence de deux personnes. Les panneaux sont en général glissés dans des profilés. On fixe solidement les traverses pour relier les poteaux entre eux. Enfin, la toiture peut être posée, en se référant au mode d'emploi spécifique de votre modèle de carport. Il suffit ensuite de monter les planches de rives pour garantir une installation solide et pérenne.

Nos derniers articles